Le temps des poissons a existé - conte d'après pollusion des eaux



Une histoire très contemporaine

Le temps des poissons a existé : les enfants ramassaient de grands seaux d’écrevisses.
Quand leurs parents tuaient une poule, un poulet ou un canard, ils portaient immédiatement les boyaux au ruisseau. Appâts providentiels. C’était la certitude d’une bonne prise.

Ces enfants sont maintenant de vieilles dames, de vieux messieurs. Ils racontent, parfois. Certains prétendent qu’ils radotent, qu’il n’y a jamais eu de poissons... sinon il y en aurait encore !
C’est l’argument des agriculteurs : ils cultivent au pied de la source de ce modeste ruisseau ; ils ont commencé à aider leur père dans « les années 70 »... période euphorique où les pesticides commençaient à faciliter le travail des champs... naturellement personne n’interdisait l’utilisation des pesticides près d’une source...
Et comme ils ont toujours utilisé des pesticides, il n’y a aucune raison de changer ! Il doit bien y avoir des textes, désormais... mais le maire, c’est le fils du maire des années 70, et c’est chez lui que les agriculteurs livrent leur grain, il est négociant en céréales. Il a même eu droit à une médaille. Un de ces mérites qui permettent aux notables de se congratuler. Et ici, messieurs, on ne se fâche pas avec certains électeurs, surtout pour quelques poissons.



pièces de theatre sketchs et contes

Cette histoire très contemporaine figurera sur la télévision des ânes dans une lecture de l'auteur. La télévision des ânes, au sens propre et figuré... le maire, c’est le fils du maire... et les conséquences, vous devinez, car c’est chez lui que les agriculteurs livrent leur grain.
Le contact (aussi pour écriture à la demande)